header banner
Default

Marcher sur des œufs avec des chaussures de ski et des yeux bandés - investir ch


Depuis 10 jours, les marchés font semblant d’être hyper-confiants pour la suite et pourtant, depuis hier on a l’impression qu’il y a des choses qui sont en train de craquer. Comme « le psyché » des investisseurs par exemple. Les indices sont le reflet d’un immobilisme qui fait craindre quelque chose de plus spectaculaire. Ou de plus violent. C’est écrit nulle part, mais c’est mon sentiment personnel, alors ça vaut ce que ça vaut. La situation actuelle est explosive et à moins de mettre des œillères, on ne va pas y échapper.

L’Audio du 18 octobre 2023

Télécharger le podcast

VIDEO: Le Plus Grand Point Noir Du Monde ?😱
Renard

Où suis-je ?

VIDEO: Conseil de Yannick - Marcher sur des oeufs
Débrouillards

Hier les indices n’ont pratiquement rien foutu et pour être franc, ça m’inquiète. Ça n’est pas qu’il n’y avait rien et que l’on attendait quelque chose de spécial comme le FOMC Meeting, un one man show de Powell ou la dernière version remasteurisée du dernier CPI en date qui aurait été saupoudré d’un croisement génétique entre le PCE et les NFP, non ! Nous nous sommes contentés de surfer entre les publications du trimestre qui semblaient à peu près aussi intéressantes que les tergiversations d’Ignacio Cassis sur la position de la Suisse par rapport à la définition du Hamas, et de paniquer légèrement à la publication des chiffres des ventes de détails qui ont immédiatement envoyé les rendements du 10 ans à des niveaux qui allument l’écran « panique » dans nos esprits.

Et puis il y a la guerre au Moyen Orient qui est dans toutes les têtes. Même si l’on fait semblant que l’on s’en fout comme de notre premier stop loss, on ne peut pas négliger le fait qu’il y a quand même une certaine angoisse qui plane dans l’esprit des « experts » sur le sujet. Hier on nous disait que les marchés « étaient calmés par fait que Biden allait venir en Israël » et que cela démontrait la volonté des Américains de vouloir ramener la paix au Moyen Orient et empêcher l’embrasement.

« Les Américains qui veulent ramener la paix et un Président Démocrate qui veut EMPÊCHER la guerre. Même George Lucas n’aurait pas osé imaginer un scénario de science-fiction pareillement délirant. »

Où vais-je ?

VIDEO: ON DÉCORE UN SAPIN DE NOËL GÉANT ! (on passe une journée de Noël ultra cliché 😅)
Amixem

Toujours est-il que les marchés se sont sentis « apaisés » par cet état de fait. Pourtant, au-delà de l’aspect de Biden qui fait du tourisme, on sent bien que les tensions sont toujours bien présentes et que tout peut exploser d’une seconde à l’autre. Hier soir un hôpital de Gaza a été pris pour cible et le bilan serait de 500 morts – les deux parties se renvoient la faute. Les Israéliens disent que c’est pas eux et le Hamas et les autres disent que c’est pas eux non plus. Mais du coup, le pétrole reprend l’ascenseur et on l’en reparle d’embrasement. Biden va devoir se magner de se pointer avec son déguisement de Jésus, se dépêcher de marcher sur l’eau et de distribuer du pain, du vin et du Boursin avant que ça dégénère à nouveau et que les Iraniens viennent déverser du diesel sur le feu.

Pendant que l’on se demande si nous sommes toujours en mode son du canon, les Retail Sales d’hier ont donné un coup de chaud sur les marchés. Alors les Retail Sales c’est ce que l’on appelle « un piège à cons » en langage boursier. Je dis ça, parce qu’en fait, hier ils sont sortis bien plus forts qu’attendus (0.7% contre 0.3% attendus – je ne reviendrai pas sur notre incompétence systématique au niveau des prévisions économiques, parce que ça serait dire du mal gratuitement sur un homme qui est à terre depuis bien longtemps), mais ce qui est fascinant avec les Retail Sales, c’est qu’ils ont le pouvoir de nous rendre insatisfaits, peu importe la direction :

Hypothèse numéro une : Les Retail Sales sont trop forts, ce qui veut dire que les ménages consomment trop et qu’ils sont chaud-bouillants, donc c’est un risque inflationniste, donc ça veut dire que potentiellement éventuellement peut-être, la FED va monter encore les taux….

Hypothèse numéro deux : Les Retail Sales sont trop faibles, ce qui veut dire que les ménages sont en mode : « attachez vos ceintures et brace, brace, brace », on va arrêter de consommer bientôt et on va se mettre à chasser des rats pour manger. Ce qui veut dire que la récession est à nos portes et que le marché va se péter la gueule, parce que la FED NE PEUT PAS BAISSER les taux tout de suite, vu que ça fait des mois qu’ils nous disent que les taux vont rester hauts pour plus longtemps, voire très longtemps. Et que ça serait se ridiculiser de dire le contraire là tout de suite.

Hypothèse UNE

VIDEO: chaque pays à sa façon de marcher ! 🚶🏾‍♂️😅❤️
Theo Landji

Hier soir c’était l’hypothèse numéro une qui remportait la coupe. Alors HEUREUSEMENT, on ne s’est pas mis en mode HAUSSE des taux, on s’est contenté de se dire que si la FED « pourrait encore monter les taux », ça veut dire que le rendement du 10 ans doit remonter en direction des 5% – ce qu’il a fait, créant immédiatement angoisses et doutes – à l’heure actuelle, le rendement est à 4.83% – et ça flippe dans les chaumières. Heureusement, les chiffres du trimestre nous ont sauvé la mise.

Hier, Bank of America a sorti de bons chiffres, Goldman Sachs aussi et même si ça n’était pas euphorisant, les intervenants ont pris ces informations comme étant de « bonnes nouvelles » pour l’avenir et se satisfaisaient de cela pour ne pas vendre. Le Barron’s est même venu cette nuit avec un article positif sur Goldman Sachs, estimant qu’à ce niveau de valorisation, c’est carrément un cadeau et qu’il faut acheter. En résumé, si l’on doit raconter la séance d’hier en en quelques mots, on dira que les ventes de détail sont trop fortes et pourraient faire valser la FED, les chiffres du trimestre sont trop bons (pour l’instant), les tensions au Moyen Orient font swinguer le baril et les investisseurs et, comme si les tensions ne suffisaient pas les Américains se tâtent pour interdire toute livraison à la Chine de semi-conducteurs liés à l’intelligence artificielle, ce qui a bien aidé le SOX et Nvidia – même si Nvidia a dit que ça n’allait rien changer pour eux.

En Asie

VIDEO: Swan est musclé ! 😱 c'est incroyable !! #shorts
Néo The One Shorts

Ce matin l’Asie est totalement paralysée et ne fait absolument rien. On est comme suspendu dans l’air en attendant que quelqu’un fasse quelque chose au Moyen Orient. Pour l’instant ça joue à un, deux, trois : soleil !!! Mais on a le sentiment que le prochain qui va jouer son tour ne va pas le faire avec le dos de la cuillère et que les choses pourraient empirer rapidement. C’est d’ailleurs pour cela que le baril est dans les starting-blocks en ce moment.

Là tout de suite, le WTI est à 87.50$ et le Brent frise les 92$. L’or se traite à 1951$, parce que c’est LA VALEUR refuge, quand le pétrole sera à 185$ et que le Moyen Orient sera à feu et à sang, ça nous soulagera tellement d’aller faire nos courses en échangeant des lingots d’or. Fini le Twint, fini Revolut et les cartes de crédit, ça sera TELLEMENT mieux, plus simple et surtout, ça évitera de s’endetter en achetant des iPhone’s avec une carte de crédit ou pire : avec du Bitcoin – d’ailleurs le Bitcoin se traite à 28’520$ en attendant l’annonce OFFICIELLE de la SEC comme quoi l’ETF Spot de BlackRock est validé.

Nouvelles du jour

VIDEO: Dans ce grand restaurant, on marche sur des œufs !
Food Story

Côté nouvelles du jour, on entend toujours pas mal de gourous qui viennent nous annoncer la fin du monde ou la fin de la hausse. Entre Mike Wilson de chez Morgan qui prévoit les 3900 pour la fin de l’année, John Hussman qui pense que le S&P500 est dans une bulle spéculative qui pourrait entraîner une baisse de 63% et la société Smead Capital qui compare la situation actuelle à la « Bulle des tulipes », je vous laisse choisir votre camp, moi je vais chercher un couteau à beurre pour m’ouvrir les veines avant que la fin du monde boursière arrive.

Aujourd’hui, il y a aussi eu les chiffres du PIB Chinois. L’économie chinoise a connu une croissance de 4,9 % par rapport à l’année dernière, ce qui représente un ralentissement par rapport au trimestre précédent. Ce résultat est néanmoins supérieur aux 4,5 % attendus par les experts, mais il est loin d’atteindre le taux de croissance de 6,3 % enregistré au second trimestre. C’est donc « moins pire » mais on a connu mieux quand même et c’est pas ça qui va rassurer Bernard Arnault pour les fêtes des Noël. Nous allons également attendre les chiffres de Tesla ce soir et tout le monde sera super-attentif à la pression qu’ils se sont mis au niveau des marges – sans compter les updates attendus au sujet de leur immonde Cyber-Truck qui devrait quand même finir par sortir un jour, sans oublier l’éternel update sur les voitures autonomes et les robo-taxis que nous fait Elon Musk chaque trimestre pour repousser la chose de 4 trimestres. Il est plus que probable qu’il y aura des habitants sur MARS avant que les Robo-taxis fonctionnent pour de vrai… Et puis, autrement, la Maison Blanche va demander un « package » de 100 milliards pour venir en aide à l’Ukraine et à Israël.

Il faut tout de même noter que les gars sont phénoménaux, ils ont la moitié de leur population qui n’est pas couverte normalement par l’assurance maladie et leur préoccupation c’est de filer des milliards dans tous les coins, mais surtout à l’étranger. Heureusement que le plafond de la dette a été explosé depuis des mois, comme ça on peut taper dans la caisse sans que ça se voit trop.

Chiffres du jour

VIDEO: IL S’EST CASSÉ LE BRAS 🥲
simbaqs

Côté publications du jour, nous aurons donc ASML, Procter & Gamble, Morgan Stanley, Tesla et Netflix. Pour le côté économique, il y aura le CPI en Europe, les permis de construire et le Beige Book. Il y aura aussi Waller de la FED qui parlera et Lagarde de la BCE qui parlera aussi, comme tous les jours. Pour le moment, les futures sont légèrement en baisse et tous les yeux de la finance mondiale sont rivés sur Gaza pour savoir qui va sauter à la gorge de qui en premier et puis autrement, on attend Tesla.

Passez une excellente journée et on se retrouve demain !!!

Thomas Veillet
Investir.ch

« Life is what we make it and how we make it – whether we realize it or not. » – Napoleon Hill

Sources


Article information

Author: Matthew Thompson

Last Updated: 1698519482

Views: 931

Rating: 4.8 / 5 (119 voted)

Reviews: 89% of readers found this page helpful

Author information

Name: Matthew Thompson

Birthday: 2002-02-15

Address: 32564 Michelle Greens Suite 735, North Shane, IA 07919

Phone: +4340439675318642

Job: Investment Banker

Hobby: Woodworking, Rowing, Surfing, Snowboarding, Card Collecting, Kite Flying, Camping

Introduction: My name is Matthew Thompson, I am a daring, sincere, persistent, proficient, lively, unguarded, skilled person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.